Le navire

Le navire

LES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DE DIR NA DOR 

C’est un quillard en acier de 9,88 de long sans sa jupe, 3,38m de large et un tirant d’eau de 1,75m.

Dirnador-mouillage-lessaintes-lenavire-blogvoiliervoyageTDM

/ LES VOILES /

  • grand voile de 19m² (neuve)
  • yankee sur enrouleur de 30m2 (neuf)
  • trinquette sur était largable de 9m2
  • genaker 38m² sur emmagasineur (neuf)
  • la vieille grand voile de rechange
  • la vielle trinquette arisable

/ LE MOTEUR /

  • Lombardini LDW 1003, 20CV neuf, qui affiche seulement 65h au compteur
  • Hélice tripale à mise en drapeau
  • Réservoir de charge 20L
  • Réservoir de 170L dans la quille

/ EAU, GAZ & ÉLECTRICITÉ /

Ahhh quel casse-tête la production et le stockage de l’énergie, l’eau, le gaz lorsqu’on envisage de longues navigations. Pour nous il est essentiel d’être le plus autonome possible afin d’économiser des stops trop réguliers dans les marinas et profiter de longues semaines loin des sentiers battus où il est moins facile de s’avitailler.

EAU

Lors de l’acquisition de Dir Na Dor, il était doté de 2 vaches à eaux souples de 150L chacune, qu’on a choisi de remplacer par 2 réservoirs rigides de 100L auxquels s’ajoutent quatre jerricans de 20L et un récupérateur à eau de pluie qui permet de refaire le plein lors des grains. Cette eau est exclusivement réservée à la cuisine, la lessive et la toilette. Pour l’eau à boire, on a opté pour un stock conséquent de bouteilles.

GAZ

Nous disposons d’une gazinière Dometic à deux feux. Pour l’instant on a des bouteilles Camping gaz qui s’épuisent relativement vite lorsqu’on aime cuisiner mais on réfléchit à mettre en place un système afin d’utiliser une bouteille de 13L, tout en gardant les anciennes au cas où, pour dépanner.

ÉLECTRICITÉ

Nous possédons trois batteries à bord. Deux fois 85ah pour les servitudes et une fois 85ah pour le moteur. Le tout alimenté par un panneau solaire de 130W sur un portique à l’arrière du bateau. Tant qu’il y a du soleil, ça couvrira nos consommations électriques indispensables, le moteur prendra le relais si l’on manque d’énergie. En navigation on se restreint à l’essentiel, la VHF, le GPS AIS, les feux de nav… n’ayant ni pilote automatique, ni radar, notre consommation est faible.

Le régulateur d’allure

Une invention tip top ! Son avantage numéro un ? Pouvoir barrer sans limite, tant qu’il y a du vent et ce sans consommer la moindre énergie. Il existe de nombreux modèles différents, le nôtre fonctionne avec un fletner sur safran additionnel, il est unique et a été réalisé par l’ancien propriétaire. Bien sûr, il y a quelques contraintes, sans vent il ne fonctionne pas, il faut le régler à chaque changement de direction du vent, régler minutieusement  les voiles pour qu’il évite de lofer et abattre intempestivement… Pour l’instant on n’a pas eu l’occasion de l’essayer par gros temps mais on mise beaucoup sur lui pour la poursuite du voyage. Sans lui nous serions obligé de barrer Dir Na Dor sans relâche, jusqu’à épuisement…

/ NAVIGATION ET SÉCURITÉ /

L’essentielle de la navigation se fait avec l’application Navionics sur une tablette réservée à cette utilisation. Bien sûr on conserve également les cartes papiers, bien agréable pour faire les points et pratique en cas de pépins électroniques. Une VHF et un GPS complètent notre l’électronique à bord.

En ce qui concerne la sécurité, une balise EPIRB était déjà présente sur le bateau, ainsi que des gilets de sauvetage, une bouée fer à cheval et des harnais, on a fait l’acquisition d’un radeau de survie et en cas d’abandon du navire un bidon étanche est prêt avec une VHF portable, nos papiers et celui du bateau, une pharmacie de secours, de l’eau et des vivres.

/ LE MOUILLAGE /

Le mouillage principale se compose d’une ancre Kobra de 16kg, 50m de chaîne de 8mm plus 30m de câblot. Pour le mouillage secondaire c’est une ancre FOB HP de 14kg, auquel se rajoute 20m de chaîne de 8mm et 15m de câblot.

Où sommes nous ?

Newsletter

Rechercher