Dir Na Dor au Panama

Dir Na Dor au Panama

Après quelques semaines de travail sur le régulateur à Linton Bay, c’est avec grand plaisir que nous retrouvons les eaux turquoise et le soleil des San Blas. La dernière fois on était passés en coup de vent sans vraiment profiter, entre la fatigue, la pluie, et l’obligation d’aller sur le continent pour faire les papiers d’entrée.

Cette fois-ci, on a un bon mois devant nous pour explorer la partie nord de l’archipel des San Blas. Un petit aperçu seulement car le Comarca de Kuna Yala s’étire sur plus de 240km entre la frontière colombienne et autour de Porvenir.

Robinsonnade au Kuna Yala


Ici le temps s’arrête, pas d’internet, des ilots très peu ou pas habités, des mouillages calmes et tranquilles, des petits déjeuners avec vue sur les cocotiers, des tentatives de chasse sous-marine plus ou moins fructueuses, un peu de yoga au coucher du soleil, des dauphins qui viennent nous saluer… Voilà une idée de notre quotidien à bord du petit bateau rouge dans les San Blas. On en profite pour recharger les batteries avant le mois de janvier qui s’annonce bien chargé.

Bon ce qu’on ne dit pas c’est qu’on est tombé plusieurs fois nez à nez avec des requins dormeurs, normalement inoffensifs hein, mais quand même la première fois on ne fait pas les fiers, ni la deuxième d’ailleurs ! On peut aussi apercevoir des crocodiles, des scorpions ou des boas constrictors, bref tous pleins d’animaux très très sympas qu’on préfère ne pas trop souvent croisés.

Puis il y a ce qu’on ne montre pas sur les photos, nos déchets plastiques qui jonchent par centaines les plages de sable blanc, qui flottent au grès des vents parfois jusque dans notre hélice, qui étouffent les poissons et les tortues…

Et puis vient le temps de repartir ! Notre escale aurait pu être plus longue, je regrette qu’on n’ait pas eu l’occasion de réellement découvrir la population, les îles villages traditionnels mais on aura passé de beaux moments dans cet archipel de carte postale, riche en rencontres et en découvertes.

PARLONS PEU PARLONS PANNE

Depuis plusieurs mois on se bat avec l’ordinateur de Lucas, le seul qui nous permet de monter nos vidéos, et bien là… je pense que c’est définitivement la fin, il a rendu l’âme. Alors en attendant de trouver un super réparateur-magicien, ou une solution moins économique avec l’achat d’un nouveau, pour le moment plus de vidéos…

 

OCEAN PACIFIQUE, NOUS VOILA !

Sinon, au retour des San Blas on s’est attaqués à la partie la moins sympa du bateau, la mise à terre pour le carénage. Ponçage, grattage, peinture, bricolage, doutes et réflexions ont été nos acolytes durant cette semaine intense.

Puis une fois remis à l’eau, le marathon s’est poursuivi avec les papiers administratifs pour le passage du Canal, les petites choses à régler notamment un petit coupe-coupe des cojones pour Dune, la navigation jusqu’à Colon (ville d’entrée du canal côté Caraïbe), l’inspection du bateau, l’aventure pour aller faire le paiement, puis l’appel décisif pour avoir notre date de passage (roulements de tambours !) ce sera le 26 janvier !

En attendant notre rendez-vous avec le Pacifique, on s’active pour les derniers préparatifs ; trouver des handliners (il faut être quatre personnes en plus du capitaine pour s’occuper des amarres lors du passage des écluses), l’approvisionnement, les bricolages qui ne manquent jamais, la réception des colis (ça va être Noël !)… Bref vous l’aurez compris ce mois de janvier est bien chargé, fini de siroter des ti punch les doigts de pieds en éventail, enfin ça depend pour qui… !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Où sommes nous ?

Newsletter

Rechercher